DĂ©veloppement Personnel

Trouver la paix dans nos relations

La nature des relations humaines est basée sur le principe de la dualité, bourreau / victime.

C’est une guerre en sursis souvent camouflĂ©e, un rapport de force permanent, car l’ego de chacun cherche Ă  avoir raison, pour lui c’est une question de survie.

Tu ne peux pas ĂȘtre en paix dans une relation de type de troisiĂšme dimension. La paix dans ce cas n’est qu’une trĂȘve entre deux combats.

La guerre est permanente pas seulement avec le partenaire mais avec tous ceux avec qui tu as affaire.

Ta gentillesse avec les autres est une stratégie de protection, dÚs que tu te sens fort tu attaques.

Pour ĂȘtre en paix tu dois renoncer Ă  avoir raison, Ă  accuser l’autre de quoi que soit, Ă  croire que l’autre est coupable et que tu es innocent.

Lorsque tu acceptes le fait que tu es identifiĂ© Ă  tout ce que tu perçois, quand tu admets que toutes ces parties que tu vois et que tu considĂšres comme adversaires ou ennemis sont des parties intĂ©grantes de ta structure psychologique, tu entameras le processus de l’éveil et tu commenceras Ă  assumer ta responsabilitĂ© et Ă  lĂącher prise.

Il t’est difficile de faire la part des choses lorsque tu es submergĂ© par tes Ă©motions. D’oĂč la nĂ©cessitĂ© de demander de l’aide.

Quand tu seras reliĂ© au cƓur cette histoire n’aura aucune importance pour toi car elle ne sera plus nourrie par ton Ă©nergie.

Tu paraĂźtras peut-ĂȘtre froid aux yeux de ceux qui sont encore dans la troisiĂšme dimension, mais incandescent pour les clairvoyants.

La rĂ©conciliation avec l’Autre marque la fin de la guerre.

Tu saisiras que c’était une guerre entre toi et toi, due Ă  la scission de la personnalitĂ©. L’ego ne peut pas ĂȘtre unifiĂ© dans une logique de sĂ©paration.

C’est lui qui mĂšne des combats contre lui-mĂȘme.

DĂšs que tu crois ĂȘtre sĂ©parĂ© du Tout tu vas croire que tu es sĂ©parĂ© de toi-mĂȘme, parce que tu es le Tout, alors ta logique va d’une division Ă  l’autre.

Plus tu analyses les situations plus tu t’opposes, tu te divises et tu te ramifies, jusqu’à la perdition complùte.

C’est Ă  ce moment lĂ  que tu commenceras Ă  te poser des questions sur ton identitĂ© et Ă  constater qu’il y a quelque chose qui ne tourne pas rond.

C’est l’impasse, tu ne peux pas te diviser indĂ©finiment, ta force dans la troisiĂšme dimension est limitĂ©e.

DĂšs que tu constates un conflit qui te prĂ©occupe, comprends que tu es concernĂ© et qu’il vaut mieux abrĂ©ger la souffrance qui en dĂ©coule en l’intĂ©grant.

En intĂ©grant la souffrance, c’est-Ă -dire en l’acceptant, tu intĂšgres sa cause, car tu abandonnes l’idĂ©e de vouloir avoir raison.

Ainsi tu annules en mĂȘme temps l’idĂ©e que l’autre pourrait avoir tort, alors il n’y a plus de raison d’ĂȘtre sĂ©parĂ©es puisqu’il n’y a plus de rĂ©sistance.

Si tu veux aimer sincĂšrement quelqu’un, ne lui rĂ©siste pas, accueille-le, accepte-le comme il est et l’union se fera.

Il n’y a que la rĂ©sistance qui puisse vous sĂ©parer.

N’attends pas de lui qu’il fasse la mĂȘme chose, cela serait une rĂ©sistance, un vouloir d’avoir raison.

C’est toi qui es responsable de l’ensemble de la situation, puisque l’Autre est en toi.

Esprits de Vega et Reda

Articles

La Sensibilité

Bonjour Ă  tous et toutes, c’est Caro Peace 😘

Aujourd’hui, on se retrouve pour un nouvel article pour parler de la SensibilitĂ©. En effet, c’est une Ă©nergie qui someille en chacun de nous, et que chacun est capable d’exprimer.

Il ne faut pas associer la SensibilitĂ© Ă  la VulnĂ©rabilitĂ©, car cette sensibilitĂ© est une force, qui permet de vivre sa vie au plus prĂȘt du cƓur.

En effet, nous avons Ă©tait conditionnĂ©s Ă  associĂ© la SensibilitĂ© Ă  la VulnĂ©rabilitĂ©, en l’associant le plus souvent a l’aspect fĂ©minin. Ce qui a conduit les Femmes Ă  faire taire cette part d’elle-mĂȘme, et Ă  cacher leurs Ă©motions, et donc leur sensibilitĂ©.

Nombreux sont les Hommes qui ont Ă©galement cachĂ©s cette part d’eux-mĂȘmes, Ă  force de conditionnement.

J’aimerai vraiment revenir sur le vrai aspect de la SensibilitĂ©, qui s’apparente plutĂŽt Ă  l’HumanitĂ©. Notre capacitĂ© Ă  nous ouvrir aux autres, et Ă  soi-mĂȘme. Notre capacitĂ© Ă  ressentir, tout simplement. Celle qui nous renvois Ă  qui nous sommes, rĂ©ellement, au fond de nous-mĂȘme.

S’ouvrir Ă  notre SensiblitĂ©, nous permet de faire l’expĂ©rience de la vie d’une maniĂšre plus intense, plus profonde, et plus humaine.

Mais ça demande du Courage, oui… D’accepter sa sensibilitĂ©, d’Ă©couter ses Ă©motions… Et donc… Les Ă©lans de son cƓur.

Ça demande du courage, de s’ouvrir Ă  Soi et aux Autres. Oui, notre capacitĂ© a Aimer, a ressentir, traduit notre capacitĂ© Ă  nous ouvrir aux autres, et a soi-mĂȘme.

S’ouvrir Ă  son capital Ă©motionnel, Ă  sa force intĂ©rieur, Ă  sa sensibilitĂ©.

Se découvrir, sous un nouvel aspect, plus sacré, en lien avec le vivant en nous, et autour de nous.

Je te souhaite une agréable soirée,

Je t’invites Ă  dĂ©couvrir cet aspect sacrĂ© qui est en toi, et Ă  baisser les armes pour devenir qui tu es rĂ©ellement.

A bientĂŽt, Caro ❀

Articles, DĂ©veloppement Personnel

Comment guĂ©rir de la Blessure de Trahison ?

Bonjour Ă  tous et toutes, c’est Caro Peace 😊

Aujourd’hui, on se retrouve pour un nouvel article pour parler de la Blessure de Trahison.

L’Eveil de cette blessure survient lorsqu’on s’est senti trahi et/ou manipulĂ© et/ou ĂȘtre victime de mensonge. Cette blessure survient la majeure partie du temps dans un couple, ou dans la Famille.

Caractéristiques Physiques

Pour les Hommes, on remarque que la majoritĂ© d’entre eux ont des Ă©paules plus larges que les hanches.

Pour les Femmes, on remarque qu’elles ont les hanches plus larges et fortes que les Ă©paules.

Pour ce qui est des deux, ils ont des grands yeux, avec un regard intense et sĂ©ducteur. Ainsi qu’une voix forte.

Caractéristiques Psychiques

Se sont des personnes avec une forte personnalité, qui aiment contrÎler leur vie et celle des autres.

Ce sont de bonnes confĂ©renciĂšres qui aiment nourrir des dĂ©bats, en tentant d’imposer leur point de vue.

Ce sont des personnes qui ont du mal Ă  faire confiance, surtout dans une relation de couple.

Les Stratégies associées

La stratĂ©gie principale consiste Ă  revĂȘtir le Masque du ContrĂŽlant. En effet, elles vont contrĂŽler tous les aspects de leur vie, avec un cĂŽtĂ© perfectionniste, pour Ă©viter de revivre une trahison. Elles vont avoir tendance Ă  vouloir contrĂŽler la vie des autres, en voulant leur imposer leur façon de voir les choses.

Elles peuvent mĂȘme aller jusqu’Ă  solliciter les autres dans leurs projets, et Ă  se dĂ©responsabiliser, afin de ne pas ĂȘtre tenu comme responsable si quelque chose arrive.

Les Peurs associés

La peur de cette blessure est celle de « se faire trahir », d’oĂč la difficultĂ© Ă  accorder sa confiance aux autres.

AprÚs avoir définit la Blessure de Trahison, ainsi que les stratégies qui lui sont associées, je vais apporter des Conseils pour apaiser cette blessure.

Les 5 actions a mettre en place pour GuĂ©rir de l’Humiliation :

1. Prendre conscience : assumer avec bienveillance qu’on possĂšde cette blessure en nous.

2. S’observer et mettre en place des actions pour guĂ©rir de cette blessure : prendre en compte toutes les choses qu’on a crĂ©e autour de cette blessure, afin de pouvoir les dĂ©programmer.

3. LĂącher prise sur le contrĂŽle : Ecouter les signaux de son corps, dont sa fatigue. LĂącher prise, prendre un temps pour soi, sur sa vie, pour laisser les choses s’exprimer.

4. Apprendre Ă  accorder sa confiance aux autres : Faire confiance aux autres, peut importe ce qu’il arrive, afin d’ouvrir son cƓur, au lieu de vivre dans le contrĂŽle et la crainte.

5. Prendre ses responsabilitĂ©s : RĂ©aliser des projets seul.e, afin de pouvoir ĂȘtre tenu seul responsable de ses Ă©checs, ses limites. Assumer l’erreur, pour en ressortir plus fort.e.

En tout cas… J’espĂšre que cet article t’as plu, j’espĂšre qu’il te permettra de mettre en action des outils qui te permettront de guĂ©rir de la Trahison ❀

Si tu ne t’es pas retrouvĂ© dans ma description, mais que tu te sens concernĂ© par cette blessure, je t’invites Ă  faire ta propre enquĂȘte pour mettre en place ce qui te corresponds le mieux ❀

Si la blessure de Trahison ne te concerne pas, je t’invite Ă  lire mes autres articles sur les blessures qui empĂȘchent d’ĂȘtre soi-mĂȘme ! 🙏

Je te fais des bisous, Caro 😘

Articles

L’Outil rĂ©volutionnaire de Brooke Castillo !

Bonjour Ă  tous et toutes, c’est Caro Peace 😊

Aujourd’hui, je vais vous partager un Outil trĂšs important pour observer, analyser, et surtout comprendre, et traiter nos PensĂ©es !

Cet outil, c’est « The Model », crĂ©e par Brooke Castillo, une amĂ©ricaine spĂ©cialisĂ©e dans le coaching, la perte de poids, l’entrepreneuriat, et plus largement, le dĂ©veloppement personnel.

Je tenais vraiment Ă  vous partager cet outil simple et efficace, qui permet de Travailler sur Soi rapidement, sans contrainte particuliĂšre. Un exercice, pour mieux, explorer notre Esprit.

Alors, rentrons vite dans le vif du sujet !

J’aimerai tout d’abord vous prĂ©senter plus en dĂ©tail cet outil, qui est une Grille d’Analyse qui traite l’ensemble des situations de vie que nous expĂ©rimentons.

Pour mettre en pratique cet Outil, il faut se munir d’une feuille blanche (style A4) avec un stylo.Il faut dĂ©limiter cette feuille en 5 parties, soit 5 lettres : C – P – E – A – R

C : CIRCONSTANCES

Les Circonstances sont les faits, décrits de façon neutre et factuelle (objective), sans jugement, et sans prendre partie.

P : PENSÉES

Notre pensĂ©e vis-Ă -vis de cette circonstance. On note la « phrase » qu’on a dans notre tĂȘte, soit notre ou nos pensĂ©es. Il est prĂ©fĂ©rable d’Ă©crire une seule phrase, qui reprĂ©sente l’essence de ce qu’on pense Ă  ce moment lĂ , face Ă  cette situation.

E : EMOTION

On indique l’Ă©motion provoquĂ©e par cette pensĂ©e, avec un ou plusieurs adjectifs, afin de dĂ©crire notre ressenti intĂ©rieur. Comment on rĂ©agit physiquement et psychiquement Ă  la situation.

A : ACTION

On indique l’action (ou inaction) engendrĂ©e par cette Ă©motion.

R : RÉSULTAT

On indique le rĂ©sultat qu’on obtient sur la base de cette action. C’est la « consĂ©quence concrĂšte » de notre action (ou inaction) dans notre journĂ©e.

Voici un exemple d’une situation simple basĂ© sur cet Outil :

C : Circonstance

Il fait froids dehors.

P : Pensée

Le temps est vraiment pourri.

E : Émotion

Inconfort.

A : Action

Je vais ĂȘtre irritable, et sur la dĂ©fensive avec mes proches.

R : RĂ©sultat

La journée va mal se passer.

Tu vois comment une simple pensée face à une circonstance neutre peut impacter le cours de ta journée ?

J’aimerai te partager les bĂ©nĂ©fices de cet Outil dans ton dĂ©veloppement personnel. En effet, il permet de comprendre ce qu’il se passe dans ta tĂȘte, et Ă©galement de changer tes pensĂ©es limitantes, ou nĂ©gatives, pour vivre plus sereinement. Il permet de changer nos pensĂ©es, pour mieux apprĂ©hender les situations et les personnes autour de nous.

En effet : Comprendre ce qu’il se passe, pourquoi ?

Cela permet de dĂ©composer la situation, de maniĂšre objective, en prenant du recul sur nos propres pensĂ©es, sans jugement. Cela permet de comprendre, que c’est l’enchaĂźnement de ma pensĂ©e, puis de mon Ă©motion, puis de mon action, qui mĂšne Ă  ce rĂ©sultat. Un rĂ©sultat qui, si je vais plus loin, vient toujours confirmer ma pensĂ©e de dĂ©part (une croyance, une habitude, une ignorance, …) Car le rĂ©sultat vient toujours confirmer la vibration que j’ai engendrĂ©e.

Et alors, comment changer le modĂšle ?

Pour t’aider encore plus Ă  prendre du recul sur tes propres pensĂ©es, tu peux laisser passer plusieurs heures, ou plusieurs jours, pour « traiter » les situations que tu as mal vĂ©cu. Cela te permet de revenir dessus quelques temps plus tard, et de savoir sur quoi tu peux jouer, de maniĂšre neutre, en tant que « modĂšle ». Tu peux Ă©galement te faire aider de tes proches pour faire cet exercice !

Et donc, pour changer le modĂšle, tu l’auras compris, il faut changer la pensĂ©e de dĂ©part, qui a engendrĂ© la rĂ©action. En prenant l’exemple de tout Ă  l’heure : Il fait froids dehors. Je peux changer ma pensĂ©e, en choisissant par exemple de penser : J’ai de la chance d’ĂȘtre Ă  l’abris et d’ĂȘtre au chaud. Tu verras que l’Ă©motion que tu vas ressentir est du bien-ĂȘtre intĂ©rieur. AprĂšs cela, tout va venir confirmer cette pensĂ©e de dĂ©part, tu vas te sentir bien, au chaud, et de bonne humeur.

Alors, quand bien mĂȘme j’ai choisi un exemple simple de notre vie quotidienne, tu peux Ă©tendre ce modĂšle avec toutes les situations que tu expĂ©rimentes : que ce soit des situations, ou alors ce que te disent les gens autour de toi.

En tout cas, j’espĂšre que cet article t’as plu, on se dit Ă  bientĂŽt,

Je te fais des bisous, Caro 😘

Articles

Etre Humain

Chaque jour, je me reconnais Ă  travers les autres, j’observe le Monde avec bienveillance, tout en me perdant dans le vide,
Je ressens de l’Amour dans mon coeur, du rĂ©confort, lorsque j’Ă©coute ces musiques qui me procurent tellement de bien ĂȘtre que mon coeur en est lĂ©ger
Je ressens de la Gratitude, de la fraicheur, une force mystique, qui me porte, qui me berce, qui me pousse Ă  sourire, et Ă  Aimer tellement fort,
Parfois j’aime trop, je me perd Ă  travers les autres, je donne tout, et je me cache de trop avoir de compassion pour le Monde que j’aime tant
J’ai encore peur de certaines parties de moi, qui me confrontent Ă  des peurs qui me bousculent tellement que j’en viens Ă  me fuir, tellement que j’en deviens incomprĂ©hensibleOui parfois je fais face au dĂ©sir, Ă  la jalousie et je me compare encore aux autres, mais en comprenant que ces « autres » ne sont que des parts de moi dans une autre expĂ©rience, j’en viens Ă  comprendre cette rĂ©partition des tĂąches dans ce Monde qui co-construit sans cesse dans une Parfaite UnitĂ©
J’apprends Ă  me taire lorsque tout me pousse Ă  rĂ©agir, Ă  comprendre que la connaissance est en perpĂ©tuel mouvement,
Au fil de mes prises de conscience je lĂąche prise sur certaines choses que je pensais importantes, car au final, je me rends compte que ce qui as de la valeur n’est autre que l’Amour qu’on peut se donner Ă  nous-mĂȘme et partager avec les autres,
A travers l’expĂ©rimentation, les souvenirs, le partage, Ă  travers la fusion, la crĂ©ation, et l’harmonie entre Soi et l’autre,
Il faut baisser la garde pour se rendre compte que combattre nous fige de l’intĂ©rieur, et repousse l’Ă©chĂ©ance, qui surviendra tĂŽt ou tard,
Alors lĂąche ton Mental, t’accroche pas Ă  tes Ă©motions, vis les dans l’Instant, dans la Conscience de la PrĂ©sence Multidimentionnelle, fais face Ă  ta force intĂ©rieure, que tu dois arriver Ă  contenir sans l’intellectualiser,


Amour et Joie,


Petite Caro t’embrasse,


Caro Peace.

Articles

La Transformation IntĂ©rieure : Ou comment faire face Ă  nos peurs les plus profondes

Lorsqu’on entame un processus d’évolution personnelle, ou de « transformation intĂ©rieure », plusieurs choses vont se passer Ă  l’intĂ©rieur de notre corps,
En effet, en remettant en questions nos croyances, nous changeons de regard sur le Monde,
Mais qui dit « transformation interne », dit « mutation » de notre structure interne, de nos Fondations.
Alors dĂ©jĂ , j’aimerai te poser la question : Es-tu prĂȘt.e Ă  changer ?
Car cette transformation, ce n’est pas « tout beau tout rose », comme on pourrait le penser.
Pourquoi ?
Eh bien, il faut faire face aux parties de nous qui sont dans l’obscuritĂ©, pour les remettre Ă  la lumiĂšre de notre conscience. En bref, « transmuter l’ombre en lumiĂšre. »
Mais en travaillant sur les parties de nous qui « manquent d’amour », et donc, « de lumiĂšre, il faut s’y confronter, les accepter, et les surmonter.
Et souvent, nous restons une grande partie du temps en TENSION, pour ne pas y faire face, parce que ça fait trop mal.
Cela nous pousse à nous confronter, dans un certain sens, à la « mort », et à revoir nos croyances par rapport à ça.
Je ne parle bien Ă©videmment pas de « la mort physique », mais bien du lĂącher prise sur certaines parties de nous, pour RENAITRE, donc dans un sens, sur une mort/renaissance, qui rentre en compte dans un LÂCHER PRISE.
Mais lorsque la tension est là, comment lñcher prise ? Lorsque l’angoisse nous guette, comment le reconnaitre, et cesser de contrîler et d’avoir peur ?
Eh bien, je pense qu’il faut travailler sur les angoisses liĂ©es Ă  l’abandon, le rejet, et la perte en gĂ©nĂ©ral.
En vérité, nous faisons face à un gros processus de deuil, avec toutes les étapes qui lui sont propres.
Bien sĂ»r que la colĂšre et l’incomprĂ©hension font partis du lot, tel que l’acceptation et l’abandon.
Mais alors, es-tu vraiment prĂȘt.e Ă  mourir, pour renaitre ? A ressentir chaque partie de toi qui souffre, afin de leur permettre de voir la lumiĂšre ?
Si OUI : Alors, observe ce qu’il se passe autour de toi, les personnes que tu attires, tes parents, tes activitĂ©s, ainsi que tous les endroits oĂč tu aimes aller, et les activitĂ©s que tu fais. A chaque fois que quelque chose rentre en confrontation avec l’une de tes croyances, c’est qu’il y a un aspect de toi qui est en dĂ©calage avec l’information vĂ©hiculĂ©e. Et donc, pour travailler sur tes croyances, il faut regarder les choses avec le plus de recul possible, en observant ce qu’il se passe dans ton corps, pour travailler en conscience sur la façon dont tu perçois les choses.
Et donc, lorsqu’une situation te rend mal à l’aise, qu’est-ce qu’il se passe dans ton corps ? Et de quoi as-tu besoin sur le moment ?
En effet, tu dois accepter de ressentir l’émotion du moment, l’accueillir, pour la laisser s’échapper,
Lorsque tu ressens une Ă©motion dĂ©sagrĂ©able, au lieu de la fuir, en cherchant une activitĂ©, ou une substance pour la cacher, et bien, ressens lĂ , laisses lui de l’espace, laisse lui te montrer la partie de toi qui a mal, qui se sent rejetĂ©, accueille lĂ  tel un enfant qui a besoin de rĂ©confort et de soutien, comme tu pourrais le faire avec un ĂȘtre blessĂ© qui vient Ă  ta rencontre dans la rue, ou parmi tes amis,
Accueille cet ĂȘtre blessĂ© Ă  l’intĂ©rieur de toi, et donne-lui de l’Amour, Ă©coute-le dans l’INSTANT, peu importe oĂč tu es, et arrĂȘte de vouloir fuir, ou de penser qu’ailleurs, dans un autre contexte, avec d’autres personnes, tu serais MIEUX, c’est faux !
Si tu n’arrives pas Ă  te sentir bien ICI ET MAINTENANT, alors, peu importe oĂč tu seras et avec qui tu seras, tu seras mal toute ta vie.
Tu as beau prĂŽner les pensĂ©es positives, rien ne pourras te faire Ă©viter de ressentir toutes ces facettes de toi, que tu dois VIVRE, afin de les laisser s’ECHAPPER.
Il y a une différence entre VOULOIR quelque chose, et le VIVRE.
Tu as peur de souffrir ? Tu as peur d’avoir honte ? De te faire abandonnĂ© ? Alors, au lieu de fuir ces situations, confronte-toi Ă  ces Ă©motions, VIS LES, afin de les laisser s’en aller.
Oui, je sais que c’est plus facile Ă  dire qu’à faire, mais en tant qu’ĂȘtre humain, nous sommes ici pour VIVRE chacune des facettes des EMOTIONS, alors, les fuir n’arrangera rien.
Nous sommes des ĂȘtres d’AMOUR, alors, toutes les Ă©motions dĂ©sagrĂ©ables qu’on peut ressentir sont liĂ©es Ă  des expĂ©riences passĂ©es, qu’on a « mal catĂ©gorisĂ©s », Ă  cause de nos croyances, et donc, il est nĂ©cessaire de reconnaitre que TOUT EST EXPERIENCE, et que rien n’est grave en soi, pour mieux SE PERMETTRE d’avancer vers la JOIE.
Je te souhaite un bon chemin, et je te permets de te pardonner et de t’aimer tel que TU ES,
JE SUIS AMOUR !


Avec Tendresse,

Caro Peace.

Articles

Aimes-tu vraiment ?

Qu’est-ce qu’aimer ?
Beaucoup confondent le fait d’aimer avec surprotĂ©ger.
Certes, le fait de vouloir protĂ©ger quelqu’un part d’une bonne intention. Mais si l’on passe son temps Ă  mentir aux personnes qu’on aime, en leur cachant la vĂ©ritĂ© pour les protĂ©ger, alors, au final, nous allons crĂ©er l’inverse de ce que nous voulions au dĂ©part !
Car oui, nous sommes ici pour Ă©voluer, et donc, il est nĂ©cessaire de dire aux autres ce qu’on pense, bien entendu en Ă©tudiant la vĂ©racitĂ© de nos propos.
C’est-Ă -dire « Ă©tudier la vĂ©racitĂ© de nos propos » ? En vĂ©ritĂ©, cela signifie de prendre du recul sur ce qu’on pense, et donc, de vĂ©rifier si le fait de dire ce qu’on pense Ă  une personne est lĂ©gitime ou non.
Et donc, Aimer, qu’est-ce que cela signifie, au final ?
L’Amour vĂ©ritable est libre de toute possession, de tout dĂ©sir et de tout jugement. Il permet la libertĂ©, car il permet Ă  tout le monde de pouvoir ĂȘtre, tout simplement.

Amour Amour et Tendresse,

Caro Peace.

Articles

Nous sommes dĂ©jĂ  tout ce qu’on dĂ©sir ! Au final, il suffit de s’en rappeler

Je crĂ©e un Monde Ă  mon Image, un Monde Parfait, un monde de Douceur et d’Harmonie, un monde d’Aventure et d’Emerveillement.
Je crĂ©e un Monde Juste, un Monde Vaste, un Monde oĂč tout est Possible.
Je crĂ©e un Monde oĂč il n’y a pas de Limite, un Monde riche et merveilleux. Je crĂ©e un Monde d’Amour, de Joie et de Partage.
J’ai compris que le Monde n’a pas de limite, sauf celles qu’on s’impose,
Que tout part de nous, que nous sommes les seuls Ă  construire notre vie par l’action, J’ai compris que la vie est simple, si on s’efforce de Vivre dans l’Instant PrĂ©sent, Qu’elle est belle si on s’efforce de regarder les choses telles qu’elles sont, Qu’elle est riche si on s’accorde le droit de vivre dans l’abondance.
J’ai compris qu’on peut tout faire, qu’il n’y a pas de limites, pas d’obstacles, sauf ceux qu’on continue de nourrir par nos doutes,
J’ai compris que l’ensemble des choses qu’il y a autour de moi n’est que le reflet de ma RĂ©alitĂ© IntĂ©rieure, que tout ce Ă  quoi je porte attention n’est qu’une rĂ©flexion de moi-mĂȘme, et qu’au final,
Il est nĂ©cessaire de se regarder de l’intĂ©rieur afin de changer nos Croyances et notre perception du Monde
L’ensemble des ĂȘtres qui se trouvent autour de moi, sont une rĂ©flexion de moi-mĂȘme, dans une autre rĂ©alitĂ©, dans une autre expĂ©rience,
J’ai compris que le Monde est Parfait, que tout repose sur la Loi de l’Équilibre,
J’ai compris qu’on passe notre temps Ă  rĂ©pĂ©ter les mĂȘmes actes, jusqu’à se rendre compte qu’on vit dans un Ă©ternel PrĂ©sent,
Qu’il faut ĂȘtre pleinement conscient afin de pouvoir lĂącher prise,
J’ai compris que l’ensemble de nos pensĂ©es et de nos peurs se dissipent lorsqu’on vit pleinement dans l’Instant PrĂ©sent,
Et que vivre dans le dĂ©sir nous maintien dans l’illusion,
J’ai compris qu’on vit l’expĂ©rience de la sĂ©paration, alors c’est normal si ça fait mal,
Que nous sommes dĂ©jĂ  tout ce qu’on dĂ©sir,
Et qu’au final, il suffit de s’en rappeler.


Avec Amour !


Caro Peace.

Articles

Alors comment tu te sens ? La Nuit Noire de l’Ame, mon ExpĂ©rience

Alors comment tu te sens ?

En rĂ©ponse aux nombreux mois oĂč j’ai simplement rĂ©pondu : Tout va bien.


Aujourd’hui, j’aimerai parler de la Transformation IntĂ©rieure, de l’Ascension, de la Nuit Noire de l’Âme.
Oui, en fait, parce que toutes ces sensations, on essaie de les contrĂŽler, de les fuir, de les cacher, de les refouler.


Mais pourquoi ?
Oui, il y a des moments, oĂč on est dans le creux d’une vague, dans un tunnel, et on ne voit pas le bout, on subit, seulement, on ne comprend pas, on a mal, et c’est tout.
On se sent incompris, en colĂšre, on a mal Ă  l’intĂ©rieur de l’ĂȘtre jusqu’au plus profond de nous-mĂȘme.
On essais de contrĂŽler pendant un temps, on passe diffĂ©rentes phases, en fait, on traverse des dĂ©luges d’eaux glacĂ©es, de dĂ©sarrois, de rancƓur, et de misĂšre tellement forte, qu’on ne se sent pas capable de pouvoir gĂ©rer encore ne serait-ce qu’une minute de plus,

Mais on y arrive, en fait, on y arrive à surmonter cela, car il reste au fond de nous cette force, cette combativité, cette lueur de combativité, qui nous pousse à nous relever, chaque jour, à aller toujours plus loin, à nous dépasser.
Et puis mĂȘme si au dĂ©part, on ne comprend pas ce qui nous arrive, qu’on Ă©prouve de la colĂšre par rapport Ă  cet Ă©tat, qu’on est en colĂšre contre nous mĂȘme, contre le monde entier,

On en Ă  marre d’ĂȘtre toujours Ă  bout de souffle, de toujours manquer d’air, de toujours ressentir cette sensation de peine au creux de notre ventre.
On cohabite avec les tĂ©nĂšbres, parfois on perd patience, et elles nous habitent tellement fort, qu’on ne voit plus la lumiĂšre du jour, on devient aveugle de nous-mĂȘme, on devient aveugle du monde,
On est anesthĂ©siĂ© de tout, de la douleur, de la joie, on n’éprouve plus rien, on devient vide.

On cherche des explications, on essaie de vivre malgrĂ© tout, mais ça nous rattrape tellement fort, que mĂȘme les prises avec lesquelles on essayait de se maintenir, lĂąchent petit Ă  petit

Petit à petit, plus rien ne reste, plus rien n’a de prise, le vent emporte tout sur son passage,

Et lorsque la tempĂȘte est passĂ©e, le vent perdure, le vent souffle encore et encore, en emportant tout ce qui reste, les derniĂšres miettes, les derniers rĂ©sidus qui peuvent avoir survĂ©cu sur son passage
Plus rien, c’est ce que je me dis…


Il ne reste plus rien, et alors, comment on se sent ?
Vide, j’aimerai dire, vide de plus rien avoir sur quoi s’appuyer, vide de ne pas pouvoir expliquer les choses, de perdre les mots, de perdre le nord, de perdre le temps, de tout perdre, et de se sentir, juste Mal
Mal, sans rien,
Oui, perdu dans ce Mal ĂȘtre intense, sans pouvoir le contrĂŽler, sans pouvoir le maintenir, sans pouvoir l’expliquer, sans pouvoir le changer, l’analyser, le combler, sans pouvoir remonter la pente

Perdu dans le noir, sans rien pouvoir faire,
Perdu, sans pouvoir en parler autour de Soi, se sentir seul, se sentir seul au monde, A force d’ĂȘtre allĂ© Ă  contre courant, toutes les peurs Ă©mergent, mais petit Ă  petit, elles s’estompent aussi, car si plus rien ne reste, alors quoi perdre encore ? S’il n’y a plus rien, plus d’argent, plus d’émotions, plus d’attaches, plus rien,


Et puis … Alors Ă  quoi bon ?
Oui, lorsqu’on a mal, qu’il ne reste plus rien, qu’on est dans le Noir, alors, peut ĂȘtre bien qu’on finit par se retourner, en baissant les armes de notre combat factice contre le monde, en essayer de survivre Ă  travers ses attaches, cette matĂ©rialitĂ©, en essayant de perdurer dans un Monde qui ne nous correspond pas.
Alors on finit par se retourner, pour voir dans l’autre sens, pour se rendre compte que, oui, de l’autre cĂŽtĂ© c’est tout autre chose, la lumiĂšre est plus belle, plus rien n’a de prise, lĂ -bas, ni le temps, ni l’espace, et mĂȘme pas l’argent ou le pouvoir, mĂȘme pas l’amour et la gloire, rien, car rien n’est important, rien n’a de prise sur nous
Alors, lorsque nous traversons les tĂ©nĂšbres, que nous perdons tout, mĂȘme notre identitĂ©, mĂȘme notre intimitĂ©, mĂȘme notre fiertĂ©, alors, quand rien ne reste, sinon un mal ĂȘtre inexplicable, une tension extrĂȘme, une colĂšre intense, alors, oui, plus rien ne reste, sinon, peut ĂȘtre…


Une lueur d’espoir, un souffle nouveau,
Un moyen de renaitre, de redevenir vivant, vraiment
Alors, voilĂ , je voulais vraiment revenir sur la transformation intĂ©rieure, qui n’est pas un processus tout beau tout rose, loin de lĂ .

Cela te pousse Ă  aller au plus profond de tes retranchements, au plus profond de ta force intĂ©rieure, ça te pousse Ă  tout remettre en question, Ă  rendre les armes, Ă  tout quitter, ça te pousse Ă  voir les choses d’un autre Ɠil, ça te pousse Ă  changer, vraiment…


Tu perds tout, en fait, tout s’effondre Ă  l’intĂ©rieur de toi, il ne reste plus rien, tu fais face Ă  toutes tes peurs les plus signifiantes,


Et quand tu penses avoir fini, et bien, ce n’est que le dĂ©but…


Alors Courage, et ne perd jamais espoir, mĂȘme lorsqu’il te reste plus rien, laisse-toi aspirer, laisse-toi mourir de l’intĂ©rieur, lĂąche prise !


Et puis pouf
.
Tu t’endors
.
Et tu te réveilles, de nouveau



De nouveau toi, toi-mĂȘme un ĂȘtre merveilleux, toi-mĂȘme guĂ©ris de toi, toi-mĂȘme dans l’Amour, toi-mĂȘme dans le Pardon, tout mĂȘme dans la Vie, le souffle et la PrĂ©sence.

Avec Amour !


Caro Peace ❀

Articles

Tout ce que tu penses sur le Monde n’est que le reflet de ta RĂ©alitĂ© IntĂ©rieure

Un jour quelqu’un m’a dit « Ne fais pas de ton Monde une gĂ©nĂ©ralitĂ©. »


Sur le Moment, je n’ai pas trĂšs bien saisie ce qu’il voulait me dire. Mais au fil du temps, en observant autour de moi, en observant mes rĂ©actions et mes interprĂ©tations, je me suis rendu compte que l’ensemble de ce que je pensais par rapport au Monde, n’étais que le reflet de mes croyances personnelles. (Extrait Instagram : caropeacefr)


Je m’en suis rendu compte le jour oĂč j’ai dĂ©cidĂ© de vraiment regarder autour de moi, d’observer les gens, de regarder ce qu’il se passait sans jugement, sans vraiment rĂ©agir, avec un regard neutre, et surtout, en Ă©tant consciente de tout ce qu’il se passait.
Car oui, Ă  force d’en avoir mal d’ĂȘtre enfermĂ©e dans ma tĂȘte, Ă  toujours vouloir trouver des explications Ă  tout, et bien, Ă  un moment donnĂ©, le seul moyen que j’avais d’ĂȘtre en paix et sereine, Ă©tait de ne plus apporter d’importance aux pensĂ©es qui me traversait, Ă  toute cette souffrance crĂ©e par le Mental, qui ne cherche qu’à exister Ă  travers les histoires qu’on se raconte, qu’à travers les interprĂ©tations, qu’à travers le passĂ©, ou le futur.


A force d’ĂȘtre tiraillĂ©e par le doute, par l’envie, les illusions, et la souffrance, et bien, j’en ai eu assez.


Et puis, un jour, j’ai dĂ©cidĂ© de prendre ce qui venait, Ă  ressentir les Ă©nergies qui m’envahissait, Ă  profiter pleinement des Ă©nergies agrĂ©ables, tout en arrĂȘtant de blĂąmer les Ă©nergies moins agrĂ©ables. J’ai arrĂȘtĂ© de m’y accrocher, de les interprĂ©ter, et d’associer ses Ă©motions et autres ressentis physiques Ă  des lieux, Ă  des choses,


J’ai juste dĂ©cidĂ© de les ressentir ici, et maintenant, d’en profiter, peu importe oĂč je suis, avec qui je suis, peu importe ma tenue actuelle, peu importe ce que je fais.


Ce jour-lĂ , en acceptant de me laisser envahir par cette Ă©motion agrĂ©able, et bien, j’ai Ă©prouvĂ© de la Gratitude. Et puis, Ă©tant donnĂ© que j’étais en train de marcher pour aller au travail, le long de mon Chemin, j’ai fermĂ© les yeux, et je me suis dit « Est-ce que tout cela existe vraiment ? »


Et j’en ai dĂ©duit que non, rien existe, sinon moi-mĂȘme, tout ce qu’il y a autour de moi n’est qu’une rĂ©flexion de moi-mĂȘme, de ma propre lumiĂšre,
Tout ce que je pense du Monde n’est que le reflet de mon Monde intĂ©rieur, de mes croyances et de mes pensĂ©es,
Tout ce qui se trouve autour de moi existe Ă  l’intĂ©rieur de moi,
Par mes yeux, je vois ma réalité intérieure,
Et cela est valable pour l’ensemble du Monde que je perçois,
Alors, si je peux te donner un conseil, c’est de ne pas faire de ton Monde une gĂ©nĂ©ralitĂ©, et Ă  ne pas faire du Monde des autres une gĂ©nĂ©ralitĂ© non plus,
Je t’invite Ă  vĂ©rifier les choses par toi-mĂȘme, Ă  remettre en question tes croyances, tes interprĂ©tations, ce que tu penses savoir du Monde qui t’entoures,
Je t’invite à fermer les yeux quand tu as peur, pour te souvenir que rien n’existe autour de toi,
La seule chose qui existe, c’est toi-mĂȘme,


Alors fais en sorte que ton Monde soit Ă  l’image de tes dĂ©sirs, en changeant d’abord toi-mĂȘme.

Avec Amour !

Caro Peace.