Articles

Cessez d’ĂȘtre gentil, soyez vrai

Etre gentil, ou ĂȘtre vrai ? Peut-on ĂȘtre gentil en Ă©tant vrai ? Être vrai, cela veut dire quoi, au final ?

Toutes ces questions, qu’il est important de se poser, afin de pouvoir ĂȘtre soi-mĂȘme tout simplement.

DĂšs l’enfance, on reproche aux enfants d’ĂȘtre « trop bruyant », de « prendre trop de place », d’ĂȘtre « trop ceci » ou « pas assez cela. »

Les enfants « sages » sont souvent mis en avant, et les enfants trop « perturbants » sont quant Ă  eux mis de cĂŽtĂ©.

Mais ĂȘtre « sage » cela veut dire quoi ? Sur quoi se base-t-on, pour juger le comportement d’un enfant ?

Et donc, il y a des mots qui sont employĂ©s par les professeurs d’Ă©cole, par les parents, toutes ces « phrases » qui vont venir perturber le fonctionnement « naturel » de l’enfant. Par naturel, j’entend : le fonctionnement de base de l’enfant par rapport Ă  son caractĂšre de rĂ©fĂ©rence.

Car oui, lorsqu’un enfant naĂźt, il aura un « caractĂšre de base », qui lui permettra d’apprĂ©hender le monde de maniĂšre « naturel » : soit, « en pleine capacitĂ© de ses moyens dans son environnement immĂ©diat. »

L’Enfant exprime ses Ă©motions et sa crĂ©ativitĂ© dans l’instant. Sauf que lorsque l’Ă©ducation des parents, l’Ă©cole ou mĂȘme les amis (et plus tard la SociĂ©tĂ©) vont venir conditionnĂ© cet Être, qui devra « s’accommoder » face Ă  l’extĂ©rieur.

Dans un autre article « Le Contrat de survie de l’Enfant », je parlais de tout ce qu’a pu mettre en place l’Enfant pour se protĂ©ger de l’extĂ©rieur, toutes ces barriĂšres qui lui ont servit pour « survivre » dans un environnement dit « hostile. »

Mais alors, lorsque l’enfant est en sur-adaptation constante avec l’extĂ©rieur, comment distinguer la rĂ©elle « gentillesse », de la protection face Ă  l’extĂ©rieur ?

C’est une question intĂ©ressante, car je me suis rendue compte, au fil de mes lectures, et de mes expĂ©riences, qu’il faut plutĂŽt apprendre Ă  ĂȘtre « vrai » plutĂŽt que « gentil. »

Et lĂ , on se pose la simple question : ĂȘtre « vrai », cela veut dire quoi ? Et qu’est-ce que veut dire ĂȘtre « gentil » ?

On va commencer par le fait d’ĂȘtre « gentil » : On retrouve une dĂ©finition du Larousse : « AgrĂ©able Ă  voir pour sa dĂ©licatesse, son charme ; mignon : Un gentil visage. Aimable, complaisant, plein de bons sentiments Ă  l’Ă©gard d’autrui ; qui manifeste ce caractĂšre ; dĂ©licat : C’est une gentille attention de sa part. »

Alors gentil suppose ĂȘtre « aimable », et si je vais plus loin, la gentillesse est Ă©troitement liĂ©e Ă  l’amour qu’on peut s’accorder, et donc accorder aux autres, n’est-ce pas ?

Mais Ă  quel degrĂ© cela fait rĂ©fĂ©rence ? Être aimable, et ĂȘtre gentil ?

Ce que je veux dire, c’est que souvent, la gentillesse est employĂ© de tel sorte Ă  se « faire aimer » des autres, par certaines de nos actions. Mais ces actions, sont-elles sincĂšres ou intĂ©ressĂ©es ?

Et maintenant, que veut dire « ĂȘtre vrai » ? C’est simplement, « ĂȘtre soi-mĂȘme, Ă  tout moment. »

Donc, la diffĂ©rence entre ĂȘtre « vrai » et « gentil », cela suppose de : prendre en compte ses propres ressentis intĂ©rieurs, ses Ă©motions, et toujours parler de soi, sincĂšrement.

Pourquoi « cessez d’ĂȘtre gentil », mais plutĂŽt « ĂȘtre vrai » ?

Et bien, lorsque nous jouons un rĂŽle pour « plaire aux autres », ou pour « ĂȘtre aimable », nous sommes toujours placĂ© sur l’extĂ©rieur de nous-mĂȘme, en sur-adaptations aux dĂ©sirs des autres. C’est triste, n’est-ce pas ?

Alors, pourquoi pas prendre le risque de déplaire ?

Si tu veux regarder une vidĂ©o intĂ©ressante sur le sujet, je te conseille de visionner « cessez d’ĂȘtre gentil, soyez vrai » de Thomas d’Ansembourg :