La Société : c’est NOUS

Cela fait un moment que je regarde plus la télé, ou que je fais attention à ce qu’il se passe dans les médias ou « chez les autres. »


Malheureusement, dans les conversations, je prends connaissance de tout cela, de ce qu’il se passe.
J’aimerai remettre les pendules à l’heure (avec mes simples pensées, ni plus ni moins), sans prétendre que ce que je dis « est juste » ou « mieux » ou quoi, perso (je m’en fou.)


Pour repondre au : climat, nourriture, plastique, ogm, merdes industrielle, et j’en passe.


Alors, toi qui lis mon petit pavé, tu as bien un portable non ? Il vient d’où ?
Il ne t’ai jamais arrivé d’aller faire tes courses en supermarché (par flemme ou manque de temps), d’acheter du Nutella ou des merdes en barquette (par manque de temps toujours), de fumer des clopes, de boire de l’alcool, de rester (longtemps, sinon trop) sous la douche, de consommer ceci ou cela, de crier sur ta femme, ta mère, ta copine, ton chat, ou toi-même (oui bon, c’était juste une fois) ou de jeter un déchet par terre (par le temps de le ramasser, merde.)


Tu te penses vraiment parfait ? Que la faute vient des autres et que tu n’as rien à te reprocher ?
Souviens toi que la société c’est toi, c’est moi, c’est nous. Perso, j’en suis conscience depuis longtemps, et tu vois, depuis que j’ai compris qu’on ne peut pas changer les autres, cela va (beaucoup) mieux. Je sais que le monde changera quand je changerais, et la Société avec moi. Alors en attendant, et bien… Je décompresse, parce que le monde ne va pas si mal, non ? Là maintenant. Arrêtons d’éprouver de la haine, de la peur ou de la colère pour un futur si loin de nous. Un « futur de suppositions ». Arrêtons de prévoir un avenir de merde, arrêtons de vivre à travers ce monde qu’on imagine et qui n’est pas là, maintenant.


Essayons d’ameliorer notre vie maintenant, en faisant de notre mieux, sans oublier que ce que nous vivons est (plus ou moins, quoique différemment) vécu par tout le monde.
Alors arrêtons de se marcher dessus, de lutter les uns contre les autres, ou de penser être au dessus des autres.
Nous sommes des humains, toi et moi, nous sommes égaux.
Alors, entraidons-nous avec bienveillance.


Pour ma part, j’ai compris que je suis « imparfaite » , car oui, je fais des fautes, souvent. Même si j’essaie de m’ameliorer tous les jours, j’essaie de prendre conscience dans MA vie, ce qui ne va pas, de grandir et de faire de mon mieux.


Alors, arrêtons de rejeter la faute sur les autres, les médias, les entreprises. Car ils répondent juste à une demande (oui, oui)
La Société c’est nous. Alors, eveillons les conscience, sans se sentir supérieur ou plus apte à vouloir un monde meilleur. Car nous sommes tous capable de changer notre monde.

Des bisous, Caro ❤️

%d blogueurs aiment cette page :