Les 4 Nobles Vérités

Gautama Siddhartha est né dans la Région de Lumbinî au Népal en 563 av. JC. Son père gouvernait le Royaume des Sakya (dans le moderne Népal), et sa mère était la Reine Maya.

A 16 ans, il épousa la Princesse Yasodhara, avec qui il vécu une vie d’Abondance, en tant que Prince dans le Palais, pourvu de tout le luxe mis à sa disposition. Gautama était un homme très cultivé, il aimé apprendre la Science et les Arts de la Guerre.

Mais à 29 ans, il choisit de sortir du Palais, pour découvrir ce qui se cachait à l’extérieur. Il découvrit alors la Réalité de la Vie. Il se confronta à la Souffrance, à la vieillesse, à la maladie, et à la mort.

Cette prise de Conscience de la Souffrance le conduit à la Grande Renonciation.

Après cette prise de conscience, il choisit de quitter le Palais Royal, et de rejoindre une Communauté de Moine errants pour mener une Pratique Ascétique extrême durant 6 ans pour comprendre le fondement de la Souffrance. Durant ces années, il s’est privé de biens matériels, il médita 10 heures par jour, il parla très peu, dormit très peu, et mangea très peu.

Cette pratique extrême a mis tous les aspects de lui-même à rude épreuve, si bien qu’il finit à tomber d’épuisement et de maladie. Cela le conduit à l’Effondrement.

Une jeune femme du Village de Lumbinî l’accueilli, et lui fit reprendre peu à peu de la Force. Il prit conscience que l’ascétisme extrême ne marcherait pas pour atteindre l’Eveil. Il quitta la Communauté de Moine errants, et une fois sa Santé retrouvée, il poursuivra son Chemin sur la « Voix du Milieu », qui est un Chemin de la Modération, de l’équilibre, loin des extrêmes, et cela dans tous les aspects de la vie. Il continua de vivre sa vie en équilibre, et en harmonie avec l’ordre naturel des chose.

Lors de ses 35 ans, il s’assied au pieds d’un arbre et médita durant 45 jours consécutifs, pendant lesquels il réalisa une Observation profonde sur la Souffrance. Au terme de ces plusieurs semaines de méditation, il atteint l’Eveil (« l’Illumination »). Il compris alors le fondement de la Souffrance Terrestre, ainsi que la façon dont elle peut être éradiquée. Il devint alors le Bouddha (l’Être Éveille), dans sa Présence, Consciente, et Lumineuse.

Bouddha

Sa vision donna naissance au Bouddhisme, qui est un Chemin de Transformation, reposant sur la Doctrine des 4 Nobles Vérités :

  • La Souffrance (« Dukka ») : Elle repose sur l’imparmanence, l’ignorance (sa forme latente), la confusion mentale, la haine, l’obsession, le désir avide, la jalousie, l’orgueil (l’absence de paix), le manque de discernement. Cela mène à la distorsion de la Réalité, qui est la cause profonde de la Souffrance.
  • Les Causes de la Souffrance (« Samudaya ») : Cela regroupe notamment les actes négatifs, et les poisons mentaux évoqués ci-dessus.
  • Les Remèdes à la Souffrance (« Nirodha ») : Cela consiste à appliquer des méthodes.
  • L’Application des Remèdes (« Magga ») : Cela consiste à se libérer des causes de la souffrance, pour atteindre la Conscientisation, et l’Illumination.

A noter que pour agir sur ces Vérités, il a distingué la Vérité Conventionnelle, de la Vérité Ultime, qui repose sur l’interdépendance des causes dans le Champ que nous expérimentons.

Après cet Eveil, il voyagea dans la Région du Gange et de ses affluents. Il enseignera sa pratique de la méditation, et fonda la Communauté des Moines et des Nonnes Bouddhistes (le « Sangha »), pour perpétuer ses enseignements après sa disparition.

Pour lui, « il n’était ni un dieu, ni le messager d’un dieu », et l’Illumination qu’il a connue « n’est pas le résultat d’un processus ou d’un agent surnaturel, mais plutôt le résultat d’une attention particulière à la nature de l’esprit humain, qui pouvait être découverte par n’importe qui. »

Sentant sa mort venir, on dit qu’il demanda à son disciple Ananda de lui préparer un lit entre deux arbres « Sala », prêt desquels il décéda à l’âge de 80 ans.

Encore aujourd’hui, partout dans le Monde, beaucoup d’adepte du Bouddhisme tente de mener ce Chemin de Transformation en suivant les enseignement d’un Homme qui a réussit à se libérer de la Souffrance.

J’espère que cet article t’as plu, n’hésites pas à me dire ce que tu en penses dans les commentaires, à l’aimer, et à le partager autour de toi,

Je te souhaite une très belle journée,

A bientôt, Caro ❤️

%d blogueurs aiment cette page :