Les Meilleurs Outils pour Travailler sur Soi

DĂ©veloppement Personnel

Trouver la paix dans nos relations

La nature des relations humaines est basée sur le principe de la dualité, bourreau / victime.

C’est une guerre en sursis souvent camouflĂ©e, un rapport de force permanent, car l’ego de chacun cherche Ă  avoir raison, pour lui c’est une question de survie.

Tu ne peux pas ĂȘtre en paix dans une relation de type de troisiĂšme dimension. La paix dans ce cas n’est qu’une trĂȘve entre deux combats.

La guerre est permanente pas seulement avec le partenaire mais avec tous ceux avec qui tu as affaire.

Ta gentillesse avec les autres est une stratégie de protection, dÚs que tu te sens fort tu attaques.

Pour ĂȘtre en paix tu dois renoncer Ă  avoir raison, Ă  accuser l’autre de quoi que soit, Ă  croire que l’autre est coupable et que tu es innocent.

Lorsque tu acceptes le fait que tu es identifiĂ© Ă  tout ce que tu perçois, quand tu admets que toutes ces parties que tu vois et que tu considĂšres comme adversaires ou ennemis sont des parties intĂ©grantes de ta structure psychologique, tu entameras le processus de l’éveil et tu commenceras Ă  assumer ta responsabilitĂ© et Ă  lĂącher prise.

Il t’est difficile de faire la part des choses lorsque tu es submergĂ© par tes Ă©motions. D’oĂč la nĂ©cessitĂ© de demander de l’aide.

Quand tu seras reliĂ© au cƓur cette histoire n’aura aucune importance pour toi car elle ne sera plus nourrie par ton Ă©nergie.

Tu paraĂźtras peut-ĂȘtre froid aux yeux de ceux qui sont encore dans la troisiĂšme dimension, mais incandescent pour les clairvoyants.

La rĂ©conciliation avec l’Autre marque la fin de la guerre.

Tu saisiras que c’était une guerre entre toi et toi, due Ă  la scission de la personnalitĂ©. L’ego ne peut pas ĂȘtre unifiĂ© dans une logique de sĂ©paration.

C’est lui qui mĂšne des combats contre lui-mĂȘme.

DĂšs que tu crois ĂȘtre sĂ©parĂ© du Tout tu vas croire que tu es sĂ©parĂ© de toi-mĂȘme, parce que tu es le Tout, alors ta logique va d’une division Ă  l’autre.

Plus tu analyses les situations plus tu t’opposes, tu te divises et tu te ramifies, jusqu’à la perdition complùte.

C’est Ă  ce moment lĂ  que tu commenceras Ă  te poser des questions sur ton identitĂ© et Ă  constater qu’il y a quelque chose qui ne tourne pas rond.

C’est l’impasse, tu ne peux pas te diviser indĂ©finiment, ta force dans la troisiĂšme dimension est limitĂ©e.

DĂšs que tu constates un conflit qui te prĂ©occupe, comprends que tu es concernĂ© et qu’il vaut mieux abrĂ©ger la souffrance qui en dĂ©coule en l’intĂ©grant.

En intĂ©grant la souffrance, c’est-Ă -dire en l’acceptant, tu intĂšgres sa cause, car tu abandonnes l’idĂ©e de vouloir avoir raison.

Ainsi tu annules en mĂȘme temps l’idĂ©e que l’autre pourrait avoir tort, alors il n’y a plus de raison d’ĂȘtre sĂ©parĂ©es puisqu’il n’y a plus de rĂ©sistance.

Si tu veux aimer sincĂšrement quelqu’un, ne lui rĂ©siste pas, accueille-le, accepte-le comme il est et l’union se fera.

Il n’y a que la rĂ©sistance qui puisse vous sĂ©parer.

N’attends pas de lui qu’il fasse la mĂȘme chose, cela serait une rĂ©sistance, un vouloir d’avoir raison.

C’est toi qui es responsable de l’ensemble de la situation, puisque l’Autre est en toi.

Esprits de Vega et Reda

Articles

Exprimer ses Emotions

Bonjour Ă  tou.s.tes, aujourd’hui on se retrouve pour un nouvel article pour parler des Emotions !

Tu sais, toutes ces sensations physiques, tantĂŽt agrĂ©ables, tantĂŽt dĂ©sagrĂ©ables, qui viennent t’envoyer des informations.

Mais alors, pourquoi « Exprimer ses Ă©motions au lieu de les Refouler » ?

Et bien, car, ton Corps t’informe de ton « Ă©tat Ă©motionnel », en fonction des Ă©vĂ©nements intĂ©rieurs et extĂ©rieurs.

Pour le dire simplement, il t’informe ce qui est « Juste » pour toi : c’est-Ă -dire qu’il va t’informer lorsque quelqu’un va au delĂ  de tes Limites, celles qui heurtent ton IntĂ©gritĂ©.

Je sais que c’est plus facile de ne rien dire pour « Plaire », ou par « Peur », mais exprimer ses Emotions, permet d’Ă©viter les souffrances inutiles.

Exprimer ses Emotions au bon moment, et de maniÚre claire, permet de pouvoir préserver son Intégrité, tout en évitant à ton Corps une surcharge de tensions.

Et donc, « Comment reconnaitre ses Emotions, et les exprimer simplement ? »

Cela suppose d’apprendre Ă  se Connaitre, Ă  reconnaitre ses Emotions, et surtout, Ă  mettre des mots sur ses ressentis intĂ©rieurs.

Le terme « SimplicitĂ© » est important Ă  prendre en compte, car il permet de pouvoir rendre ce processus le plus doux possible pour Soi.

Comprendre ses Ă©motions, c’est apprendre Ă  mettre des mots sur ses ressentis physique, en observant ce qui nous procure une ouverture, et Ă  l’inverse, ce qui nous procure une fermeture.

Notre Corps est une antenne qui nous permet de savoir ce qui est bon pour nous, apprendre Ă  l’Ă©couter permet d’avoir une vie plus saine et sereine.

A bientît, Caro ! 😘

Articles, Reprogrammation Positive

La RĂ©alisation de Soi

Tout d’abord, je t’invite Ă  Ă©couter mon Podcast sur ce sujet :

Lorsqu’on parle de DĂ©veloppement Personnel (ou de Travail IntĂ©rieur), on parle forcĂ©ment de « RĂ©alisation de Soi. »

Mais qu’est-ce que cela veut dire, concrĂštement ?

Et bien, cela suppose d’apprendre Ă  se connaitre, de s’assumer, et surtout, de pouvoir se montrer au monde tel que nous sommes, VRAIMENT.

Tu vas me dire, MAIS TROP FACILE ! Et bien… La vĂ©ritĂ© est bien autre.

Car lorsque nous arrivons sur Terre, l’enfant que nous sommes est bloquĂ© dans toute sorte « d’Enfer-me-ment », de par l’Ă©ducation des parents, et le Conditionnement de la SociĂ©tĂ©.

Tout le travail suppose d’enlever toutes ces couches qui ne nous correspondent pas (ou plus), et de faire rayonner notre essence profonde.

Mais Comment « Se ConnaĂźtre », et surtout « Se RĂ©aliser » ?

Apprendre Ă  se connaĂźtre suppose de se construire intĂ©rieurement, de travailler sur ses blocages, ses peurs, ses enfermement, qui nous coupent de l’extĂ©rieur.

Oui, car l’extĂ©rieur apparait ici comme un terrain d’enquĂȘte assez important, qui nous amĂšne Ă  tourner notre regard vers nous-mĂȘme, au fond de nous, de nous REGARDER vraiment, dans l’ensemble de nos parties.

Et c’est en se RESPONSABILISANT, que nous pouvons sortir de nos comportements agressifs envers l’extĂ©rieur. Tous ces comportements qui, je le rappelle, ont Ă©tĂ© crĂ©e pour notre protection.

Et donc, en sortant de la Protection, nous pouvons apprĂ©hender le monde avec le COEUR et sortir de l’enfermement MENTAL de notre vie.

Car vivre avec le COEUR, c’est ĂȘtre en Conscience, Ă  chaque moment.

Être soi-mĂȘme, c’est simplement ouvrir son coeur au Monde, incarner son essence profonde, et surtout, s’aimer sans jugement.

Des bisous, Caro ❀

Articles

Cessez d’ĂȘtre gentil, soyez vrai

Etre gentil, ou ĂȘtre vrai ? Peut-on ĂȘtre gentil en Ă©tant vrai ? Être vrai, cela veut dire quoi, au final ?

Toutes ces questions, qu’il est important de se poser, afin de pouvoir ĂȘtre soi-mĂȘme tout simplement.

DĂšs l’enfance, on reproche aux enfants d’ĂȘtre « trop bruyant », de « prendre trop de place », d’ĂȘtre « trop ceci » ou « pas assez cela. »

Les enfants « sages » sont souvent mis en avant, et les enfants trop « perturbants » sont quant Ă  eux mis de cĂŽtĂ©.

Mais ĂȘtre « sage » cela veut dire quoi ? Sur quoi se base-t-on, pour juger le comportement d’un enfant ?

Et donc, il y a des mots qui sont employĂ©s par les professeurs d’Ă©cole, par les parents, toutes ces « phrases » qui vont venir perturber le fonctionnement « naturel » de l’enfant. Par naturel, j’entend : le fonctionnement de base de l’enfant par rapport Ă  son caractĂšre de rĂ©fĂ©rence.

Car oui, lorsqu’un enfant naĂźt, il aura un « caractĂšre de base », qui lui permettra d’apprĂ©hender le monde de maniĂšre « naturel » : soit, « en pleine capacitĂ© de ses moyens dans son environnement immĂ©diat. »

L’Enfant exprime ses Ă©motions et sa crĂ©ativitĂ© dans l’instant. Sauf que lorsque l’Ă©ducation des parents, l’Ă©cole ou mĂȘme les amis (et plus tard la SociĂ©tĂ©) vont venir conditionnĂ© cet Être, qui devra « s’accommoder » face Ă  l’extĂ©rieur.

Dans un autre article « Le Contrat de survie de l’Enfant », je parlais de tout ce qu’a pu mettre en place l’Enfant pour se protĂ©ger de l’extĂ©rieur, toutes ces barriĂšres qui lui ont servit pour « survivre » dans un environnement dit « hostile. »

Mais alors, lorsque l’enfant est en sur-adaptation constante avec l’extĂ©rieur, comment distinguer la rĂ©elle « gentillesse », de la protection face Ă  l’extĂ©rieur ?

C’est une question intĂ©ressante, car je me suis rendue compte, au fil de mes lectures, et de mes expĂ©riences, qu’il faut plutĂŽt apprendre Ă  ĂȘtre « vrai » plutĂŽt que « gentil. »

Et lĂ , on se pose la simple question : ĂȘtre « vrai », cela veut dire quoi ? Et qu’est-ce que veut dire ĂȘtre « gentil » ?

On va commencer par le fait d’ĂȘtre « gentil » : On retrouve une dĂ©finition du Larousse : « AgrĂ©able Ă  voir pour sa dĂ©licatesse, son charme ; mignon : Un gentil visage. Aimable, complaisant, plein de bons sentiments Ă  l’Ă©gard d’autrui ; qui manifeste ce caractĂšre ; dĂ©licat : C’est une gentille attention de sa part. »

Alors gentil suppose ĂȘtre « aimable », et si je vais plus loin, la gentillesse est Ă©troitement liĂ©e Ă  l’amour qu’on peut s’accorder, et donc accorder aux autres, n’est-ce pas ?

Mais Ă  quel degrĂ© cela fait rĂ©fĂ©rence ? Être aimable, et ĂȘtre gentil ?

Ce que je veux dire, c’est que souvent, la gentillesse est employĂ© de tel sorte Ă  se « faire aimer » des autres, par certaines de nos actions. Mais ces actions, sont-elles sincĂšres ou intĂ©ressĂ©es ?

Et maintenant, que veut dire « ĂȘtre vrai » ? C’est simplement, « ĂȘtre soi-mĂȘme, Ă  tout moment. »

Donc, la diffĂ©rence entre ĂȘtre « vrai » et « gentil », cela suppose de : prendre en compte ses propres ressentis intĂ©rieurs, ses Ă©motions, et toujours parler de soi, sincĂšrement.

Pourquoi « cessez d’ĂȘtre gentil », mais plutĂŽt « ĂȘtre vrai » ?

Et bien, lorsque nous jouons un rĂŽle pour « plaire aux autres », ou pour « ĂȘtre aimable », nous sommes toujours placĂ© sur l’extĂ©rieur de nous-mĂȘme, en sur-adaptations aux dĂ©sirs des autres. C’est triste, n’est-ce pas ?

Alors, pourquoi pas prendre le risque de déplaire ?

Si tu veux regarder une vidĂ©o intĂ©ressante sur le sujet, je te conseille de visionner « cessez d’ĂȘtre gentil, soyez vrai » de Thomas d’Ansembourg :

Articles, DĂ©veloppement Personnel

Comment sauver (ton) Monde ?

Nous avons tous beaucoup d’amour a donner, mais a quel mesure conditionnons-nous cet amour ? a quel point nous sommes capable d’Ă©prouver de la compassion pour notre prochain ?

Au dela de notre foyer, beaucoup jouent le jeu de la survie, contre la difference, contre le jugement, contre l’adversitĂ©, l’incompĂ©tence.. toutes ces choses que l’on va voir a l’extĂ©rieur de nous.

Mais alors, cet amour que nous « conditionnons » est-ce cela le but ?

De distinguer ceux qui rĂ©ussissent et d’autres pas, ceux qui ont un handicap, ou quelque chose de l’ordre d’une diffĂ©rence quel quelle soit : physique, statutaire, culturelle.

Cette dichotomie dans cette pensĂ©e de base amĂšne le jugement, l’envie ou la culpabilitĂ© (culpabilisation), toutes ces choses qui nous empĂȘchent d’exprimer le rĂ©el amour.

Mais cette dichotomie de la pensĂ©e, n’est-elle pas d’abord Ă©prouvĂ© par rapport Ă  nous-mĂȘme ?

N’est-ce pas nous-mĂȘme que nous jugeons trop sĂ©vĂšrement ?

Pourquoi vivre dans cette tension, survie, chacun dans notre forteresse.. Mais que nous apprenions Ă  nous entraider, Ă  nous aimer, sans condition, sans jugement.

L’Amour est un droit universel, il nous anime tous par nos vies, il anime chaque ĂȘtre vivant sur cette Terre.

L’Amour est ce qui nous anime, c’est notre Ă©lan de vie, notre essence profonde, lĂ©gitime, celui qui nous porte et nous guide au-delĂ  de l’apparence de la reprĂ©sentation inconsciente que nous avons de nous-mĂȘme.

Car l’Amour provient de l’intĂ©rieur, et si, au lieu de porter le regard sur l’extĂ©rieur de nous, nous prenons le temps de nous observer nous-mĂȘme, nous pourrions apprendre Ă  nous aimer, tel que nous sommes.

Et le monde est sauvé.

Articles

Sortir du Mental pour ĂŠtre

On parle beaucoup de la distinction entre « Mental » et « PrĂ©sence », et c’est de cela dont je vais parler aujourd’hui.

En effet, le « Mental » sert Ă  analyser, catĂ©goriser, rĂ©soudre, programmer. C’est donc un Outil, qui nous sert Ă  rĂ©soudre des problĂšmes rapidement.

La « PrĂ©sence » est celle qui est, actuellement, dans l’ici et maintenant. Celle qui vit dans l’Ă©ternel prĂ©sent.

Comprendre cette distinction permet de prendre conscience que nous ne sommes pas notre Mental, cet outil, qui nous permet (tel un ordinateur), de mener Ă  bien nos projets.

Si je vais plus loin, on peut mĂȘme dire que nous ne sommes pas nos pensĂ©es, mais que nous CREONS nos pensĂ©es, au mĂȘme titre que le Mental, qui ne sont que la consĂ©quence de notre passĂ©, et des aspirations du Mental.

Dans ce sens, nos pensĂ©es ne sont que le rĂ©sultat d’un passĂ© lointain, ou d’un futur possible (s’inscrivant dans le champ des possibilitĂ©s.)

Je vais poser une question simple : Comment te sens-tu aujourd’hui ?

Regarde autour de toi, et ressens ce qu’il se passe dans ton Corps, dans toutes tes cellules. La PrĂ©sence, c’est cela. C’est Être et Ressentir en chaque instant, c’est Observer ce qu’il se passe autour de nous, et Ă©galement Agir de la meilleure maniĂšre qui soit aujourd’hui, avec tout ce que nous possĂ©dons ACTUELLEMENT.

Rester bloquer dans son Mental, amĂšne la Rumination, et crĂ©e des « formes pensĂ©es » qui vont nous empĂȘcher d’ĂȘtre en paix Ă  l’intĂ©rieur de soi.

Et donc, la paix n’est-elle pas seulement ce « vide » qui caractĂ©rise l’absence de pensĂ©es, cette PrĂ©sence, dans l’ici et maintenant ?

Il est important de revenir Ă  l’IntĂ©rieur de Soi, dans son ressenti corporel, loin de nos pensĂ©es, et de nos aspirations, pour Être.

DeuxiĂšme question : Qu’observes-tu autour de toi ?

Observer son environnement, est trĂšs important, pour se rendre compte, que certaines de nos inquiĂ©tudes n’ont pas lieu d’ĂȘtre dans l’ici et maintenant ?

Et si tu voudrais changement ton environnement, alors tu peux commencer aujourd’hui, en posant un autre regard sur ton Monde.

Alors, qu’es-tu en capacitĂ© de faire aujourd’hui pour amĂ©liorer ta vie ? Comment peux-tu suivre ta Joie ?

Je te souhaite de créer tout ce que tu désires !

A bientĂŽt, Caro Peace.

Articles

Le SystĂšme de survie de l’Enfant

Cf Instagram @caropeacefr

Lorsque nous venons au Monde, l’Enfant que nous sommes reprĂ©sente un SystĂšme EquilibrĂ©. Ce systĂšme sain caractĂ©rise un ĂȘtre complet, pure et lumineux. L’Enfant vit dans la joie, et l’Amour de lui-mĂȘme et des autres.

Il appréhende le Monde dans la pleine capacité de ses moyens, et exprimes ses émotions de maniÚre authentique.

Au fur et Ă  mesure du temps et des expĂ©riences, l’Enfant peut crĂ©er des dĂ©faillances au niveau de son systĂšme, des « failles » qui vont venir perturber son fonctionnement et sa maniĂšre d’apprĂ©hender le Monde.

Lorsque survient un Ă©vĂ©nement douloureux pour l’enfant, cela va crĂ©er une faille. Celle-ci est crĂ©Ă© par une Ă©motion trop forte, un « choc traumatique » qui va crĂ©er une nĂ©vrose.

Ce sont ces failles qui vont caractĂ©riser le dĂ©but de la construction du « systĂšme de survie » de l’Enfant.

L’enfant va donc mettre en place un contrat de survie pour se protĂ©ger : rĂ©action et/ou inhibition.

Ce contrat de survie va lui permettre, au contact de cette émotion, de réagir ou au contraire de se couper de ses émotions.

Cela lui permet de préserver sa structure interne qui a été attaquée, afin de pouvoir se préserver tout en continuant de se construire.

Le schĂ©ma ci-dessus est trĂšs reprĂ©sentatif, car il permet de comprendre que les blessures chez l’enfant sont rĂ©elles, et qu’il est important de savoir Ă©couter ses Ă©motions, et surtout, les reconnaĂźtre et de les accepter ❀

Travailler sur les Blessures de l’Enfant intĂ©rieur permet donc de pouvoir sortir du contrat de survie pour Être.

Cela suppose de reconnaßtre, accepter (et surtout) travailler sur ses blessures, qui se réveillent la plupart du temps au contact des autres à travers les interactions sociales.

Au fur et Ă  mesure des annĂ©es, et des relations de tout type (amicales, sentimentales, fraternelles…) le contrat peut se durcir, ou au contraire s’allĂ©ger.

Malgré tout cela, ce contrat diminue au fur et a mesure que la structuration interne se produit.

En effet, le « contrat de survie » de notre Enfant intĂ©rieur diminue Ă  mesure que notre maturitĂ© grandit. C’est cette maturitĂ© qui nous permet de pouvoir apprĂ©hender les « chocs traumatiques » et autres Ă©motions trop fortes qui ont Ă©tĂ© refoulĂ©.

Notre construction interne progresse dans le temps que notre connaissance de nous-mĂȘme.

J’espĂšre que cet article t’as plu, n’hĂ©sites pas Ă  l’aimer, commenter et/ou partager autour de toi !

Articles

Notre peur la plus profonde…

Bonjour Ă  tou.te.s, j’aimerai vous partager un texte trĂ©s inspirant de Marianne Williamson :

“Notre peur la plus profonde n’est pas que nous ne soyons pas à la hauteur.

Notre peur la plus profonde est que nous sommes puissants au-delĂ  de toute limite.

C’est notre propre lumiĂšre et non pas notre obscuritĂ© qui nous effraie le plus.

Nous nous posons la question : « qui suis-je, moi, pour ĂȘtre brillant, radieux, talentueux, merveilleux ? »

En fait, qui ĂȘtes-vous pour ne pas l’ĂȘtre ?

Vous ĂȘtes un enfant de Dieu.

Vous restreindre, vivre petit ne rend pas service au monde.

L’illumination n’est pas de vous rĂ©trĂ©cir pour Ă©viter d’insĂ©curiser les autres.

Nous sommes nés pour rendre manifeste la gloire de Dieu qui est en nous.

Elle ne se trouve pas seulement chez quelques Ă©lus : elle est en chacun de nous et au fur et Ă  mesure que nous laissons briller notre propre lumiĂšre, nous donnons inconsciemment aux autres la permission de faire de mĂȘme.

En nous libĂ©rant de notre propre peur, notre prĂ©sence libĂšre automatiquement les autres.”

Articles, DĂ©veloppement Personnel, Reprogrammation Positive

La PNL ou programmation neuro-linguistique

Bonjour a tou.te.s, c’est Caro Peace ❀

Aujourd’hui, on se retrouve pour un nouvel article pour parler d’un outil de programmation neuro-linguistique qui n’est autre que la PNL ❀

La PNL a Ă©tĂ© mise au point en 1972 par John Grinder, professeur de linguistique, et Richard Bandler, mathĂ©maticien et psychothĂ©rapeute. C’est en observant les resultats obtenus par certains professionnels de la psychothĂ©rapie et de la communication, tels que Fritz Perls (fondateur de la gestalt-thĂ©rapie), et Milton Erickson (pĂšre de la nouvelle hypnose), qu’ils ont mis au point cet outil de programmation neuro-linguistique.

P.N.L, ça veut dire quoi ?

âžĄïžProgrammation : nous nous programmons en mettant en place des façons de penser, de ressentir et de nous comporter que nous employons dans les multiples situations de notre vie.
âžĄïžNeuro : cette capacitĂ© repose sur notre activitĂ© neurologique.
âžĄïžLinguistique : le langage structure et reflĂšte la façon dont nous pensons.

La programmation neuro-linguistique (PNL) c’est un ensemble de techniques de communication et de transformation de soi qui s’intĂ©resse Ă  nos rĂ©actions plutĂŽt qu’aux origines de nos comportements. Elle propose une grille d’observation pour amĂ©liorer la perception que nous avons de nous-mĂȘmes et des autres.

L’Importance de la « ModĂ©lisation » en PNL

Chacun d’entre nous est en effet soit visuel, soit auditif, soit kinesthĂ©sique – il perçoit l’environnement principalement par la vue, l’ouĂŻe, ou ses Ă©motions –, et crĂ©e ainsi son propre filtre, Ă  travers lequel il interprĂšte les Ă©vĂ©nements.

Le thĂ©rapeute s’adapte alors au mode de communication de son patient, pour le guider dans l’exploration de ses comportements et lui permettre de les reproduire consciemment ou de les modifier si nĂ©cessaire.
Le patient doit donc renouer avec la performance, c’est-Ă -dire avec sa crĂ©ativitĂ© et sa capacitĂ© Ă  s’adapter Ă  une situation.

Cela s’appelle la «modĂ©lisation». Mieux connaĂźtre les moments oĂč l’on se sent efficace et compĂ©tent permet alors de construire une «boĂźte Ă  outils», dans laquelle on puisera Ă  loisir au moment de faire face Ă  une situation difficile.

J’espĂšre que cet article t’as plu, n’hĂ©sites pas Ă  l’aimer, partager et commenter,

A trĂšs vite, Caro ❀

Articles

Le Pouvoir de la Parole

Bonjour Ă  tou.te.s, c’est Caro Peace !

Aujourd’hui, on se retrouve pour un nouvel article pour parler du Pouvoir de la Parole, et surtout, de l’impact des mots sur nous-mĂȘme et les autres !

En effet, chacun des mots que nous employons Ă  notre Ă©gard ou celui des autres, a un impact consciemment ou insciemment, dans le sens qu’il produit une rĂ©action au niveau de notre corps, qui va venir s’ouvrir, ou au contraire se replier.

Il est intĂ©ressant de venir s’intĂ©resser Ă  la Vibration et Ă  la symbolique de chaque mots, afin d’en mesurer l’impact. Il y a toute une notion de ResponsabilitĂ© qui rentre en jeu, Ă©tant donnĂ© que cela suppose de parler avec son Coeur, tout en employant les mots Justes, et les plus bienveillants possible dans nos Ă©changes.

Les mots et les pensĂ©es qu’on crĂ©e Ă  notre Ă©gard sont Ă©galement important, dans le sens qu’ils rendent compte de la maniĂšre dont on se perçoit. Et donc, il est important de changer notre maniĂšre de penser, et de parler, afin de pouvoir sortir de mĂ©canismes rĂ©pĂ©titifs et nĂ©gatifs qui nous empĂȘchent de nous Ă©panouir. C’est Ă  dire de tourner nos phrases de maniĂšre positive : Tu penses ĂȘtre un.e Incapable ? Et bien, tu dois te dire (et t’en persuader) que TU ES CAPABLE, et que tu mĂ©rites de rĂ©ussir dans la vie !

Un exemple : Si nous trouvons quelque chose de beau (ou bon), il est prĂ©fĂ©rable de dire « c’est beau/bon », au lieu de « c’est pas mal », car dans le dernier cas, cela va envoyer l’information au corps que la chose visualisĂ©e ou ingĂ©rĂ©e est « mal » pour lui. Dans ce cas lĂ , cela va induire une mauvaise rĂ©action du corps, qui va se mettre en situation de « danger ».

Parler avec amour, induit une ouverture du coeur, et du corps. Et inversement, des pensĂ©es ou des paroles de « peur/nĂ©gativitĂ©… » induisent une fermeture du coeur et du corps.

En effet, le corps ne fait que rĂ©pondre Ă  ce qu’on lui envoit, c’est tout un mĂ©canisme trĂ©s simple, ou l’on attire la contre partie de ce qu’on Ă©met (envoit : par nos pensĂ©es, nos paroles, nos ressentis.) Tout ceci afin de confirmer notre ressenti intĂ©rieur.

Alors, par la VolontĂ©, tu peux dĂ©cider : Je suis dans la Joie, dans l’Amour, Confiant.e par rapport Ă  la Situation Actuelle. Je me responsabilise par rapport Ă  mes mots, afin qu’ils soient le plus bienveillants possibles envers moi-mĂȘme, et les autres. J’aimerai ĂȘtre dans une dynamique Positive et en Accord avec le Vivant et l’Epanouissement.

J’espĂšre que cet article t’as plu,

N’hĂ©sites pas Ă  l’aimer, le partager, ou commenter ce qui te fait plaisir,

A trĂ©s vite, Caro 😉