Les TCA (Troubles du Comportement Alimentaire)

Ah l’Alimentation 
 Quel sujet !


On en entend tellement sur le sujet, qu’on ne sait plus trop quoi penser, tu n’es pas d’accord ?


Tout d’abord, ce qu’on peut dire c’est que suivant notre lieu de naissance, la façon de s’alimenter n’est pas apprĂ©hendĂ©e de la mĂȘme maniĂšre. En effet, le pays, le genre, la culture et/ou la religion va jouer beaucoup sur le rapport Ă  la nourriture, ainsi que les croyances qu’on peut trouver sur le sujet.

Nous n’allons pas nous intĂ©resser aux aliments Ă  proprement parlĂ©, mais au Rapport Ă  la Nourriture, et plus spĂ©cifiquement, aux Troubles du Comportement Alimentaire (ou TCA)


Selon le Lexique de l’Alimentation et de la SantĂ©, les TCA se caractĂ©risent par « un trouble en rapport Ă  l’alimentation. Il s’agit d’une maniĂšre de manger, ou d’éviter de manger de telle sorte que cela affecte nĂ©gativement la santĂ© physique et/oumentaledu sujet. »

Ainsi, les TCA regroupent sont Ă©troitement liĂ©s aux Pulsions alimentaires, l’Hyperphagie, l’Orthorexie, dont les plus connus 
 l’Anorexie et la Boulimie. Etant donnĂ© que je n’aime pas ranger les gens dans des « cases », je vous invite Ă  chercher les dĂ©finitions de ces termes sur le net (notamment Passeport SantĂ©).

Ayant moi-mĂȘme fait l’expĂ©rience des TCA, je vais plutĂŽt parler de l’aspect psychologique de ces troubles. Car, OUI, le rapport Ă  l’alimentation est Ă©troitement liĂ© Ă  notre maniĂšre de gĂ©rer nos Ă©motions. Ainsi, tous sentiment dĂ©sagrĂ©able (honte, colĂšre, chagrin, dĂ©ception, incomprĂ©hension, insĂ©curitĂ©) pourra nous amener Ă  vouloir combler le vide. Dans ce sens, le But Premier de l’Alimentation qui est de faire fonctionner notre corps en lui apportant toutes les vitamines et les minĂ©raux nĂ©cessaires, est contourner. En effet, les TCA apprĂ©hendent l’Alimentation comme un moyen de faire taire une Ă©motion ou mĂȘme de la contrĂŽler, de remplir un vide, tout en procurant une « sensation de bien-ĂȘtre. » Dans cet Article, nous allons nous intĂ©resser aux TCA impliquant des « pulsions alimentaires »


Au final, la Nourriture rentre dans le mĂȘme circuit pulsion – rĂ©compense – culpabilisation que tout autre substance addictive (alcool, tabac, mĂ©dicaments, sport, drogues dures, etc). Et donc les personnes souffrant de TCA voient la nourriture comme un moyen de rĂ©pondre Ă  un besoinimmĂ©diat. Par exemple, une personne Ă©prouvant du chagrin verra la nourriture comme un moyen de la rĂ©conforter.Selon moi, notre maniĂšre d’apprĂ©hender toutes les Ă©motions, et autres sensations dites « dĂ©sagrĂ©ables » : sensation de rejet, d’injustice, de trahison, de honte, d’incomprĂ©hension, de colĂšre, de dĂ©ception, d’insĂ©curitĂ©, de chagrin. Et mĂȘme, les peurs : peur du regard des autres, de parler en public, de marcher dans la rue, de ne pas ĂȘtre aimĂ©(e), reconnu(e), d’ĂȘtre abandonnĂ©(e), incompris(e)
 est Ă©troitement liĂ© Ă  la Confiance en Soi.


Et donc la maniĂšre la plus efficace de guĂ©rir des TCA (et de tout autre trouble du comportement liĂ© Ă  une substance physique) est de travailler sur la Confiance en Soi ! Plus spĂ©cifiquement, cela signifie de repĂ©rer l’élĂ©ment dĂ©clencheur de la pulsion, en observant sans jugement la sensation qui se rĂ©veille dans le corps. AprĂšs avoir identifiĂ© la sensation, aussi dĂ©sagrĂ©able soit-elle, il faudra l’accueillir, la ressentir, et la visualiser. Bon c’est bien beau de ressentir et d’accueillir la sensation, mais quand la pulsion et le besoin est lĂ , c’est difficile Ă  contenir.


OUI 
 Mais.


En vérité, Travailler sur sa Confiance en Soi, impliquant la compréhension des éléments déclencheurs impliqués dans la production des sensations désagréables, consiste à réagir différemment aux événements, et donc, de changer de regard sur les choses. Voici un Exemple Fictif 



Prenons quelqu’un souffrant de Trouble du Comportement Alimentaire qui fait face chaque jour Ă  la sensation de rejet associĂ© Ă  la « peur de ne pas ĂȘtre aimĂ©. ». L’Aliment sera vu pour lui comme un moyen de se « sĂ©curiser », et de « combler le vide », en Ă©prouvant une sensation de rĂ©confort et de plaisir momentanĂ©.
Dans ce cas-lĂ , le Travail sur la Confiance en Soi consiste Ă  travailler sur son amour et sa reconnaissance personnelle, et surtout, Ă  aller vers les autres en Ă©tant lui-mĂȘme.Au fil du temps, cette blessure de rejet s’estompera, et ses crises alimentaires vont s’estomper, Ă©tant donnĂ© que l’élĂ©ment dĂ©clencheur n’existera plus.


En Bref, les TCA rĂ©pondent Ă  un manque de confiance et/ou d’estime de Soi, souvent impliquĂ© par une non acception de son corps, un sentiment de honte et/ou de dĂ©gout associĂ© Ă  des sensations « dĂ©sagrĂ©ables ». MalgrĂ© tout,il est possible d’en guĂ©rir si on arrive Ă  dĂ©senclencher le circuit pulsion – rĂ©compense – culpabilisation associĂ© Ă  ce trouble, par un travail sur soi et/ou un suivi thĂ©rapeutique visant Ă  repĂ©rer l’élĂ©ment dĂ©clencheur de la crise.


Afin de rĂ©tablir l’équilibre, et surtout apporter un regard bienveillant sur le corps. Alors, que tu souffres ou non de Trouble du Comportement Alimentaire, ou mĂȘme associĂ© Ă  une autre substance
. Prend soin de toi !


Regarde-toi avec Bienveillance !


Caro Peace 😉