Trouver la paix dans nos relations

La nature des relations humaines est basée sur le principe de la dualité, bourreau / victime.

C’est une guerre en sursis souvent camouflée, un rapport de force permanent, car l’ego de chacun cherche à avoir raison, pour lui c’est une question de survie.

Tu ne peux pas être en paix dans une relation de type de troisième dimension. La paix dans ce cas n’est qu’une trêve entre deux combats.

La guerre est permanente pas seulement avec le partenaire mais avec tous ceux avec qui tu as affaire.

Ta gentillesse avec les autres est une stratégie de protection, dès que tu te sens fort tu attaques.

Pour être en paix tu dois renoncer à avoir raison, à accuser l’autre de quoi que soit, à croire que l’autre est coupable et que tu es innocent.

Lorsque tu acceptes le fait que tu es identifié à tout ce que tu perçois, quand tu admets que toutes ces parties que tu vois et que tu considères comme adversaires ou ennemis sont des parties intégrantes de ta structure psychologique, tu entameras le processus de l’éveil et tu commenceras à assumer ta responsabilité et à lâcher prise.

Il t’est difficile de faire la part des choses lorsque tu es submergé par tes émotions. D’où la nécessité de demander de l’aide.

Quand tu seras relié au cœur cette histoire n’aura aucune importance pour toi car elle ne sera plus nourrie par ton énergie.

Tu paraîtras peut-être froid aux yeux de ceux qui sont encore dans la troisième dimension, mais incandescent pour les clairvoyants.

La réconciliation avec l’Autre marque la fin de la guerre.

Tu saisiras que c’était une guerre entre toi et toi, due à la scission de la personnalité. L’ego ne peut pas être unifié dans une logique de séparation.

C’est lui qui mène des combats contre lui-même.

Dès que tu crois être séparé du Tout tu vas croire que tu es séparé de toi-même, parce que tu es le Tout, alors ta logique va d’une division à l’autre.

Plus tu analyses les situations plus tu t’opposes, tu te divises et tu te ramifies, jusqu’à la perdition complète.

C’est à ce moment là que tu commenceras à te poser des questions sur ton identité et à constater qu’il y a quelque chose qui ne tourne pas rond.

C’est l’impasse, tu ne peux pas te diviser indéfiniment, ta force dans la troisième dimension est limitée.

Dès que tu constates un conflit qui te préoccupe, comprends que tu es concerné et qu’il vaut mieux abréger la souffrance qui en découle en l’intégrant.

En intégrant la souffrance, c’est-à-dire en l’acceptant, tu intègres sa cause, car tu abandonnes l’idée de vouloir avoir raison.

Ainsi tu annules en même temps l’idée que l’autre pourrait avoir tort, alors il n’y a plus de raison d’être séparées puisqu’il n’y a plus de résistance.

Si tu veux aimer sincèrement quelqu’un, ne lui résiste pas, accueille-le, accepte-le comme il est et l’union se fera.

Il n’y a que la résistance qui puisse vous séparer.

N’attends pas de lui qu’il fasse la même chose, cela serait une résistance, un vouloir d’avoir raison.

C’est toi qui es responsable de l’ensemble de la situation, puisque l’Autre est en toi.

Esprits de Vega et Reda

Publié par caropeacefr

Je suis Socio-thérapeute, et voici le résultat de mes recherches en Sciences Humaines et Sociales.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :