Le Système de survie de l’Enfant

Cf Instagram @caropeacefr

Lorsque nous venons au Monde, l’Enfant que nous sommes représente un Système Equilibré. Ce système sain caractérise un être complet, pure et lumineux. L’Enfant vit dans la joie, et l’Amour de lui-même et des autres.

Il appréhende le Monde dans la pleine capacité de ses moyens, et exprimes ses émotions de manière authentique.

Au fur et à mesure du temps et des expériences, l’Enfant peut créer des défaillances au niveau de son système, des « failles » qui vont venir perturber son fonctionnement et sa manière d’appréhender le Monde.

Lorsque survient un événement douloureux pour l’enfant, cela va créer une faille. Celle-ci est créé par une émotion trop forte, un « choc traumatique » qui va créer une névrose.

Ce sont ces failles qui vont caractériser le début de la construction du « système de survie » de l’Enfant.

L’enfant va donc mettre en place un contrat de survie pour se protéger : réaction et/ou inhibition.

Ce contrat de survie va lui permettre, au contact de cette émotion, de réagir ou au contraire de se couper de ses émotions.

Cela lui permet de préserver sa structure interne qui a été attaquée, afin de pouvoir se préserver tout en continuant de se construire.

Le schéma ci-dessus est très représentatif, car il permet de comprendre que les blessures chez l’enfant sont réelles, et qu’il est important de savoir écouter ses émotions, et surtout, les reconnaître et de les accepter ❤️

Travailler sur les Blessures de l’Enfant intérieur permet donc de pouvoir sortir du contrat de survie pour Être.

Cela suppose de reconnaître, accepter (et surtout) travailler sur ses blessures, qui se réveillent la plupart du temps au contact des autres à travers les interactions sociales.

Au fur et à mesure des années, et des relations de tout type (amicales, sentimentales, fraternelles…) le contrat peut se durcir, ou au contraire s’alléger.

Malgré tout cela, ce contrat diminue au fur et a mesure que la structuration interne se produit.

En effet, le « contrat de survie » de notre Enfant intérieur diminue à mesure que notre maturité grandit. C’est cette maturité qui nous permet de pouvoir appréhender les « chocs traumatiques » et autres émotions trop fortes qui ont été refoulé.

Notre construction interne progresse dans le temps que notre connaissance de nous-même.

J’espère que cet article t’as plu, n’hésites pas à l’aimer, commenter et/ou partager autour de toi !

Publié par caropeacefr

Je suis Socio-thérapeute, et voici le résultat de mes recherches en Sciences Humaines et Sociales.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :