Articles

L’Impact des Croyances dans la société de nos jours

Aujourd’hui, lors de l’un de mes cours de Sociologie, j’ai pris conscience de l’impact des croyances dans la société, et surtout, à petite échelle, leur impact dans notre vie personnelle de tous les jours.

Cet impact peut être positif ou négatif, étant donné qu’il peut influencer nos actions, et non-actions, ainsi que notre manière de voir le monde. A grande échelle, les croyances influencent le monde, et dictent la manière de voir les choses dans les différents pays, ce qu’on appelle « les croyances collectives ». On observe surtout les croyances sur des choses qu’on ne peut expliquer, sur des choses « abstraites », qui laissent placent à un certain nombre de théories, de « mythes », et de « croyances ».


Concernant les Croyances personnelles … Selon moi, elles font référence à notre « vérité », les choses dans lesquelles on accorde notre « foi ». Mettons, on peut croire que « pour être riche, il faut travailler dure. », ou que « la vie est dure, et il faut travailler dure pour trouver sa place. », « c’est compliqué d’être heureux », « tous les hommes sont les mêmes », ou « toutes les femmes sont les mêmes », ou « un homme doit être viril et travailler dure »,« que seules les femmes minces sont jolies »,« ou les femmes grandes »,pour n’en citer que quelque unes. Le pire, c’est toutes les croyances qu’on peut trouver sur les « régimes » ! A savoir « les glucides font grossir », « il ne faut pas manger le soir », « il faut manger moins pour maigrir » et j’en passe. Cela fait référence bien entendu à tous les dictats de notre société, et donc, vous avez compris l’intérêt du titre de cet article, à savoir « l’impact des croyances dans la société de nos jours ».


Nous allons nous intéresser plutôt à petite échelle, pour nous -même ce que ces croyances signifient, ce qu’elles engendrent.


Au final, une croyance fait référence à toutes ces choses dont on est sûr, qu’on ne remet pas en question, dont on est persuadé.
Et donc… A quel moment le fait de croire peut-être nocif ?


Et bien, le fait de croire peut-être négatif pour nous, lorsque ce dont on est persuadé repose sur des choses erronées, sont basées sur des jugements de valeurs, sur un manque d’estime personnel, un manque d’amour, de la négativité, ou plus largement une pensée négative, etc. Par exemple, « je serais toujours dans la merde », « je ne vaux rien », « je n’y arriverais jamais », « de toute façon la réussite c’est pour les autres »,« je ne peux pas le faire »,« je manque de force », « de courage », de « temps », « d’argent », « de beauté », etc, etc.


Alors bien entendu tu vas me dire que je caricature, mais tu as bien compris ou je voulais en venir.


Tout cela pour dire qu’à travers ce dont on est persuadé – nos croyances – et bien on peut placer nos propres limites – VS comme nos propres mérites– Et donc, on peut trouver « des murs qui nous empêchent d’être qui on est et de faire ce qu’on a envie », VS « des supports pour nous aider à surmonter les obstacles dans la concrétisation de notre projet (ou d’une envie quelconque d’ailleurs). »
Et donc, après tout ce que je viens de dire, si tu penses avoir des Croyances négatives, il est nécessaire déjà de les voir, de les accepter, et bien sûr, de te laisser le droit de les remettre en question.
Laisse-toi donc la possibilité d’évoluer, d’avoir tort, et surtout « de ne pas tout savoir », « de rien tenir pour acquis », et même les choses qui « semblent les plus banales ».
En effet, la vie est toujours en perpétuel mouvement, et à travers tes expériences tu pourras toujours remettre en question ce en quoi tu crois, ce dont tu es persuadé.

Pour cela, il est parfois nécessaire d’écouter les autres parler, sans se braquer, car là encore, comme disait le Dalai Lama,« Lorsque vous parlez, vous ne faites que répéter ce que vous savez déjà, alors que lorsque vous écoutez, vous pouvez apprendre quelque chose de nouveau ».


Et donc, les relations sociales sont très importantes pour casser des croyances, car tu pourras rencontrer des gens sur ton chemin qui pourront te parler de leurs expériences, et de voir à travers eux « la vérité du terrain. » Oui, je parle de « vérité du terrain », car lorsque nous ne connaissons pas personnellement quelque chose, ce sont souvent nos croyances qui parlent, et parfois, nos peurs, et nos limitations. Et donc, à travers nos rencontres, on peut apprendre pleins de choses à travers les autres. Même si, là encore, cela peut influencer notre manière d’appréhender les choses, étant donné qu’ils peuvent avoir un avis qui n’est pas forcément le notre en réalité, d’où l’intérêt de toujours « garder un sens critique. », sur ce qu’on peut te dire sur une personne, un endroit, un sport, un objet, etc, etc


Enfin bref … En vérité, nous avons tous la même valeur par nature. Bien entendu, certaines personnes peuvent avoir des spécificités les empêchant de faire certaines choses, mais là encore, pourquoi pas faire de ces spécificités une force ? un plus ? une occasion d’innover ?


Lorsque tu échanges avec quelqu’un (surtout les enfants) pose toi juste la question : A quel titre je peux me permettre d’affirmer telle ou telle chose ? A quel titre je peux me permettre de dire à voie haute que je détiens la vérité, que j’ai raison ? Et bien, surtout dans les débats, il faut toujours se demander si ce qu’on dit est « juste », a quel nom on parle ? Selon quelle croyance ? Sommes-nous sûr de détenir la vérité ultime ? Est-il possible de voir les choses différemment ?


Donc, dès aujourd’hui, observe tes croyances, ce dont tu es persuadé, et parmi celles qui te limitent, accorde-toi le droit de les examiner, de les remettre au-devant de la scène pour les tester, et aller expérimenter pour voir « si c’est vrai ou pas ».Lorsqu’on parle sur un sujet qu’on ne connait pas, on se heurte souvent à des croyances erronées, alors que si on s’accorde le droit d’essayer, on est sûr d’au mieux réussir, au pire de valider notre croyance et de passer à autre chose.


Et donc, si tu penses être bloqué dans un projet et/ou un rêve, revois tes croyances, peut être que tu te mets tes propres barrières, et au pire, essayes, tu n’as rien à perdre, sinon l’occasion de passer à autre chose. Tout est possible, si tu y crois assez fort.

Des bisous, Caro ❤️

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s